Financer sa formation

Les principales sources de financement de la formation :

Selon votre statut et la formation envisagée, vous pourrez faire appel à différents dispositifs de financement.
La réforme de la formation, mise en place dans le cadre de la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel, modifie les dispositifs de formation.
Cette présentation évoluera régulièrement avec la mise en application des nouveaux dispositifs proposés dans de cadre de la réforme de la formation.

Partager sur

Le CPF Compte Personnel de Formation

Tous les salariés, à temps plein, ont désormais leur Compte Personnel de Formation (CPF) crédité de 500 € par an. Pour les salariés en CDD, le compte sera crédité prorata temporis.
Au bout de 10 ans, le CPF atteindra son plafond de 5 000 €.
Le CPF pourra être abondé par les entreprises et les branches professionnelles , notamment par des accords collectifs.
Pour les salariés non qualifiés, le CPF sera crédité de 800 € par an, plafonné à 8 000 €.
Les heures acquises jusqu’au 31 décembre 2018 seront converties au 1er janvier 2019 en euros. Le taux horaire sera défini par décret d’application.
La Caisse des Dépôts et de Consignation gérera les fonds alloués au CPF et proposera, au second semestre 2019, une application mobile où seront répertoriées toutes les formations éligibles.

Pour consulter le site officiel : www.moncompteactivite.gouv.fr

Compte Personne de Formation    compte activité

Le CPF de transition professionnelle

Le CPF de transition professionnelle, inspiré du CIF, permet aux salariés en CDI ou  CDD de changer d’orientation professionnelle. Les modalités de mise en œuvre seront fixées par décret. Une Commission Paritaire interprofessionnelle Régionale (CPIR) sera en charge de la gestion et de l’accompagnement de ce dispositif. Le CIF, Congé Individuel de Formation disparaît le 31 décembre 2018. Les CIF accordés avant le 1er janvier 2019 se poursuivront jusqu’à leurs termes.

 

Le dispositif PRO A

Le nouveau dispositif PRO A est mis en place afin de permettre aux salariés en CDI, CDD et salariés en contrat d’insertion, de niveau inférieur ou égale à un BAC plus 2,  de suivre une formation qualifiante en alternance.
Le contrat de travail fera l’objet d’un avenant précisant l’objectif et la durée de la promotion de l’alternance ou de la reconversion.
Ce dispositif de formation est financé par les opérateurs de compétences (OPCO).

Le plan de développement des compétences

A partir du 1er janvier 2019, Le plan de formation devient le plan de développement des compétences.
Pour les salariés, Les formations dispensées sur le temps de travail, sont prise en charge par l’employeur. Le bilan de compétences, la VAE peuvent également être intégrés au plan de développement des compétences.

 

Les contrats en alternance

Dans le cadre des contrats de travail en alternance, contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation, vous bénéficiez du statut de salarié et le coût de la formation est pris en charge.
Suivez ces liens pour plus d’informations sur les conditions d’accès du contrat d’apprentissage et contrat de professionnalisation,
Portail de l’alternance :www.contrats-alternance.gouv.fr
 

Les financements à destination des Demandeurs d’emploi

Le conseil Régional et Pôle Emploi proposent des formations spécifiques à destination des personnes en recherche d’emploi.
Informations en suivant ce lien :Les formations pour les demandeurs d’emploi.