Déposer vos offres de contrat d'apprentissage ou de professionnalisation

Partager sur

Ce service sera bientôt opérationnel, en attendant vous pouvez contacter notre service Sourcing/Placement ou remplir le formulaire en le téléchargeant et en nous l'adressant via la rubrique Contact

pdf

1. Un nouveau souffle, de nouvelles idées L’alternaute peut vous apporter un regard « jeune ». C’est aussi le moment de préparer vos départs en retraite et de recruter les talents de demain !

2. Formez 1 alternaute, futur collaborateur de votre entreprise Les alternautes s’imprégneront plus vite de la culture de votre entreprise, avec une prise de poste qui s’avère efficace et immédiate

3. Ouverture de l’apprentissage jusqu’à 30 ans Jusqu’à la veille de leur 31e anniversaire, les jeunes peuvent commencer leur formation ou donner un nouvel élan à leur carrière professionnelle avec l’apprentissage.

4. Des exonérations de cotisations sociales, une prime à l’apprentissage

Les aides au recrutement

Contrat d'apprentissage

  • Exonération de charges : contrats conclus à partir du 1er janvier 2019

Pour tous les employeurs privés:Exonération de cotisations salariales:La loi de financement de la Sécurité sociale 2019 prévoit une exonération totale des cotisations salariales d’origine légale et conventionnelle plafonnée. Elle s’applique sur la part de la rémunération de l’apprenti inférieure ou égale à 79 % du SMIC. Réduction de cotisations patronales : À compter du 1er janvier 2019, les employeurs d’apprentis bénéficient du régime de réduction générale de cotisations patronales (anciennement réduction Fillon).

  • Aide à l' embauche d'apprentis

A compter du 1er janvier 2019 :
Une aide unique pour les entreprises de moins de 250 salariés qui embauchent des jeunes préparant un diplôme équivalent au plus au BAC:
- 4 125 € versés au titre de la 1ère année
- 2 000 € versés au titre de la 2ème année
- 1 200 € versés au titre de la 3ème année

Conditions de versement de l’aide :
- De manière transitoire jusqu’au 1er janvier 2020 pour les contrats conclus jusqu’au 31 décembre 2019 :
L’aide est subordonnée à l’enregistrement du contrat d’apprentissage par la chambre consulaire compétente et conditionnée par la transmission du contrat au ministre en charge de la formation grâce au portail de l’alternance, service dématérialisé dédié à l’apprentissage(www.alternance.emploi.gouv.fr/portail_alternance).
La demande est télétransmise par l'État à l'Agence de services et de paiement (ASP) qui assure le paiement de l'aide chaque mois.
- À partir du 1er janvier 2020 :
Le bénéfice de l’aide sera subordonné au dépôt du contrat d’apprentissage auprès de l’OPCO (opérateur de compétences).

Contrat de professionnalisation

  • Réduction de charges sur cotisations patronales

- A partir du 1er janvier 2019 :
L’exonération spécifique applicable aux contrats de professionnalisation conclus avec les demandeurs d’emploi âgés de 45 ans et plus ou entre un groupement d’employeurs et un jeune âgé de 16 à 25 ans est supprimée à compter du 1er janvier 2019.
Les rémunérations des salariés en contrat de professionnalisation bénéficient dorénavant de la réduction générale de charges renforcée dès le 1er janvier 2019 (anciennement réduction Fillon).

  • Aides à l’embauche pour l’employeur

Aide forfaitaire accordée à l’employeur (AFE), sous réserve de la disponibilité de l'enveloppe budgétaire allouée à ce dispositif.
L’AFE est accordée par Pôle Emploi pour toute embauche sous contrat de professionnalisation d’un demandeur d’emploi d’au moins 26 ans à la date de début d’exécution du contrat. La demande est effectuée au moyen d’un formulaire à adresser dans les 3 mois suivant l’embauche. L’aide est plafonnée à 2000 €.
Elle fait l’objet de 2 versements: 1000 € à l’issue du 3ème mois et 1000 € à l’issue du 10èmemois.
Nota : le salarié doit être inscrit sur la liste des demandeurs d’emploi à la veille du début d’exécution du contrat, ou au moins à la veille de sa signature.
L’AFE peut être cumulée avec l'aide de l’État pour l’embauche des demandeurs d’emploi de 45 ans et plus en contrat de professionnalisation.

Aides spécifiques en cas d’embauche d’une personne de 45 ans et plus
Aide forfaitaire de l’État : Une aide de l’État de 2000 € peut être demandée dans les 3 mois suivant l’embauche. Elle est versée aux mêmes échéances et selon les mêmes conditions que l’AFE.
Exonération de cotisation :
Lorsque le contrat est conclu avec un demandeur d’emploi de 45 ans et plus, l’employeur adroit, pendant toute la durée du CDD ou de la période de professionnalisation si c’est un CDI, à une exonération des cotisations patronales d’assurances sociales (hors AT-MP) et d’allocations familiales sur la partie du salaire n’excédant pas le SMIC.

Aides supplémentaires en cas d’embauche d’un travailleur handicapé
Les entreprises qui recrutent des personnes handicapées sous contrat de professionnalisation bénéficient d’aides financières: 2000 € pour un contra tsupérieur à 12 mois et 1000 € pour un contrat de 6 mois.

Un accompagnement pour une Alternance Clés en main et pour chaque étape de recrutement : Contexte légal, aides financières, statut de l’alternaute, modalités de la formation, contrats (apprentissage ou professionnalisation) …

  • Le bon candidat pour la bonne entreprise : Les critères de motivation et de savoir-être sont les plus importants ! Le service Sourcing/Placement effectue une présélection pour vous et identifie les candidats qui vous correspondent tant sur le niveau requis, que sur les connaissances techniques et théoriques liées à la formation envisagée par le candidat.
  • Des équipements : Nous vous proposons de visiter nos ateliers, de découvrir nos machines semblables à celles de votre entreprise, notre façon de travailler avec les jeunes, notre pédagogie.
  • 1 suivi sur mesure tout au long du cursus si besoin :

– Une équipe Sourcing/Placement pour un suivi d’intégration
– Une équipe pédagogique pour un suivi pédagogique
– Une assistante sociale si difficultés personnelles !

Focuscontrats

Contrat apprentissage ou professionnalisation

Quel contrat choisir ?

Quelles sont les différences entre le contrat d'apprentissage et le contrat de professionnalisation ?